Accueil > Décryptage des programmes > Renforcer la conciliation vie familiale-vie professionnelle

Renforcer la conciliation vie familiale-vie professionnelle

« Encore un peu de patience…
Nous serons bientôt en mesure vous donner accès à cette rubrique. »

Renforcer la conciliation vie familiale-vie professionnelle

Propositions de

Nicolas Dupont-Aignan
Debout la France (DLF)

  • Création d’un congé parental rémunéré à 75% du SMIC pour une durée de trois ans, réparti entre père et mère. Utilisable une seule fois par couple pour un seul enfant (2ème ou 3ème). 
Propositions de

Anne Hidalgo
Parti Socialiste (PS)

  • Allonger le congé paternité à 16 semaines, dont 6 obligatoires, comme en Espagne, pour assurer la réelle égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.
  • Créer un service public de la petite enfance : droit à un mode d’accueil pour l’enfant, de son premier anniversaire à son entrée à la maternelle et, à défaut, aide financière pour compenser le coût d’une garde à domicile ou par un assistant maternel.
  • Porter l’offre de places en crèche de 470.000 à 600.000 en 10 ans. Les crèches seront rendues plus inclusives pour lutter contre le non-recours des familles les plus fragiles et accueillir les enfants en situation de handicap.
  • Allonger le congé paternité à 3 mois et le rendre obligatoire.
Propositions de

Yannick Jadot
Europe Ecologie-Les Verts (EELV)

  • Réduire le temps de travail tout au long de la vie :

■ Travailler moins pour vivre mieux et travailler moins à des moments de vie choisis (congé sabbatique, congé parental, formation, engagement associatif, volonté de temps partiel).

■ Organiser une convention citoyenne sur la question du temps de travail pour préparer une négociation interprofessionnelle qui fixera les modalités de mise en œuvre de cette ambition.

  • Développer le service public de la petite enfance en ouvrant 200 000 places de crèche ou auprès d’assistantes maternelles pour satisfaire les besoins de chaque famille.
  • Réformer le congé parental par la mise en place d’un congé identique entre les 2 parents de 16 semaines dont 8 obligatoires, à répartir avant ou après l’accouchement, pour réduire les inégalités dans l’accès au travail et dans la répartition des tâches du foyer.
  • Garantir l’accès à des activités périscolaires de qualité en renforçant le statut de ses intervenants et en les inscrivant dans un parcours de formation continue. Nous soutiendrons et généraliserons les expériences d’éco centres de loisirs, de découverte de la nature et du vivant.
Propositions de

Marine Le Pen
(Rassemblement National)

  • xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx 
Propositions de

Emmanuel Macron
La République en marche (LRM)

  • Mettre en place un véritable droit à la garde d’enfant qui devrait se traduire par un mode d’accueil individuel ou collectif accessible pour tous les parents, avec une indemnisation en cas d’absence de solution.
  • Mettre en place un droit à la garde avec un système d’assistante maternelle ou de crèche, ou une alternative pour trouver une solution financièrement. Cette aide, qui existe jusqu’à six ans d’une manière imparfaite sera portée jusqu’à 12 ans pour les familles monoparentales.
  • Pouvoir concilier vie familiale et vie professionnelle, avec la garantie d’une solution de garde accessible pour tout parent d’enfant de moins de trois ans.
  • Etendre le complément de mode de garde pour les enfants de 6 à 12 ans pour les mères célibataires.
Propositions de

Jean-Luc Mélenchon
La France insoumise (LFI)

  • Allonger la durée des congés parentaux, et les rendre identiques pour les deux parents.
  • Créer un service public de la petite enfance et ouvrir 500 000 places en crèche et modes de garde adaptés sur cinq ans ; garantir la gratuité des crèches publiques.
Propositions de

Valérie Pécresse
Les Républicains (LR)

  • Mieux accompagner les parents en cas de difficultés scolaires de l’enfant ou de problèmes de santé physique ou mentale, en instaurant un congé parental aménageable pour chaque parent, qui pourra être pris dans les entreprises de plus de 50 salariés à différents âges de l’enfant jusqu’à ses 18 ans.
  • Soutenir la garde d’enfant en milieu rural, en lançant un programme national pour la petite enfance, afin d’encourager financièrement les services d’aide et d’accueil de la petite enfance et mieux répondre aux besoins des femmes en milieu rural.
  • Relever de 6.000 à 10.000 euros par an les plafonds des crédits d’impôt pour les emplois à domicile, avec 1.500 euros en plus par enfant.
  • Donner aux parents les moyens de choisir le mode de garde de leur enfant, en rendant accessible à tous les parents, sans aucune condition ressource, le complément de libre choix de mode de garde (CMG), en plus du relèvement du crédit d’impôt pour les emplois à domicile. 
Propositions de

Fabien Roussel
Parti communiste français (PCF)

  • Protéger le congé maternité. Garantir aux deux parents un congé parental s’alignant sur la durée actuelle du congé maternité.
Propositions de

Christiane Taubira
(Walwari)

  • Améliorer le complément mode de garde (CMG), notamment en le prolongeant jusqu’aux 10 ans de l’enfant, en priorité pour certaines familles, et en l’indexant sur les salaires afin de diminuer le reste à charge des parents. 
Propositions de

Eric Zemmour
Reconquête !

  • Permettre aux deux parents de se répartir librement le temps de congé parental et faciliter les modes de garde alternatif.
  • Créer 60.000 places de crèche supplémentaires sur le quinquennat.
  • Donner la priorité aux mères célibataires françaises pour l’obtention de logements sociaux et les places en crèches. 

Retrouvez les propositons de l'Unaf

CONCILIATION
Programme des candidats

Conciliation

Retrouvez les propositons de l’Unaf